Bientôt

Allèles létaux: les gènes qui tuent


Les mutations qui se produisent dans les êtres vivants sont totalement aléatoires, et parfois des variétés génétiques émergent qui peuvent conduire à la mort du porteur avant la naissance ou, s'il survit, avant d'atteindre la maturité sexuelle. Ces gènes conduisant à la mort des porteurs sont appelés allèles létaux.

Par exemple, dans une espèce végétale, il y a le gène C, dominant, responsable de la coloration verte des feuilles. L'allèle récessif c conditionne l'absence de coloration foliaire, donc l'homozygote récessif cc meurt encore dans la phase jeune de la plante, car elle a besoin du pigment vert pour produire de l'énergie par photosynthèse.

L'hétérozygote est une plante saine, mais pas aussi efficace pour capter l'énergie solaire, en raison de sa couleur vert clair sur ses feuilles. Ainsi, le croisement de deux plantes hétérozygotes avec des feuilles vert clair entraînera la proportion 2:1 phénotypes parmi les descendants, plutôt que la proportion de 3:1 ce serait prévisible s'il s'agissait d'un cas classique de monohybridisme (croisement entre deux individus hétérozygotes pour un seul gène). Dans le cas des plantes, l'homozygote récessif meurt peu de temps après la germination, ce qui conduit à un rapport de 2: 1.

P Plante à feuilles vert clair

C c

C

Plante à feuilles vert clair

c

CC

Vert foncé

Cc

Vert clair

Cc

Vert clair

cc

Irréalisable

F1 = Phénotype: 2/3 vert clair

1/3 vert foncé

Génotype: 2/3 Cc

1/3 CC

Ce curieux cas de gènes létaux a été découvert en 1904 par le généticien français Cuénot, qui s'étonnait que le rapport 3: 1 ne soit pas respecté. Par conséquent, il a conclu qu'il s'agissait d'un cas de gène récessif qui agissait comme mortel en double dose.

Chez l'homme, certains gènes mortels provoquent la mort du fœtus. C'est le cas des gènes pour achondroplasiepar exemple. C'est une anomalie causée par le gène dominant qui, à double dose, provoque la mort du fœtus, mais à dose unique provoque un type de nanisme, entre autres changements.

gènes mortels chez l'homme qui se manifestent après la naissance, certains dans l'enfance et d'autres à l'âge adulte. Dans l'enfance, par exemple, nous avons les causes de fibrose kystique et la dystrophie musculaire de Duchenne (anomalie provoquant une dégénérescence de la gaine de myéline dans les nerfs). Parmi ceux qui s'expriment tardivement dans la vie du porteur figurent les causes de Maladie de Huntington, dans laquelle il y a une détérioration du tissu nerveux, les cellules perdant principalement dans une partie du cerveau, provoquant une perte de mémoire, des mouvements involontaires et un déséquilibre émotionnel.